Initiatives et pétitions

En cliquant sur les titres, vous accédez aux détails et avez la possibilité de signer les différentes initiatives

Manifeste d'APRES

Le Manifeste d'Après regroupe des propositions d'actions politiques et concrètes pour faire de la transition écologique et sociale notre boussole de sortie de crise ! Complémentaire à l'Appel du 4 mai, ce manifeste propose des solutions concrètes pour un futur durable.

 

Appel du 4 mai

Pour un redémarrage humaniste local et durable : unissons-nous pour faire entendre à nos élu·e·s la volonté de voir émerger un avenir différent, plus humanisé et plus durable.

 

Appel "Ne recommençons pas comme avant"

Le Covid-19 et le confinement nous ont appris une belle chose: nous ne voulons plus recommencer comme avant!
Une rencontre entre ZEP et l’équipe du Léman !


Un appel au Canton de Genève et aux communes pour qu’ils acceptent le paiement d’une partie des taxes et des impôts en lémans.
 Et pourquoi pas un revenu universel de relance, le temps de favoriser les circuits courts et la souveraineté alimentaire dans une économie locale et durable.

 

Une société du Care (Paidoyer de DenkNetz)

La crise du Coronavirus aiguise le regard sur un monde qui est beaucoup plus vulnérable qu'il n’y paraissait il y a peu.  Sans une réorientation significative des choix politiques, les injustices mondiales, déjà immenses, s’exacerberont dangereusement.C'est pourquoi le Denknetz a pris l’initiative de lancer un plaidoyer, entretemps signé par plus de 2000 personnes du monde politique, scientifique, culturel et social, sous le slogan « Pour une société du Care ». On y lit entre autre: La communauté mondiale n'a jamais été aussi riche en ressources, en technologies, en connaissances et en expériences - et en même temps aussi injuste, hostile et négligente dans l’utilisation des ressources naturelles. La crise du coronavirus et la crise climatique montrent à quel point un monde basé sur l'exploitation de l'homme et de la nature est précaire. Si nous voulons sortir du maelström de ces crises, il nous faut changer de direction dès maintenant. Pour ce faire, nous avons besoin d'un nouveau contrat social fondé sur le Care, la durabilité et de la solidarité, localement et globalement ». 

Plus précisément, l'appel demande, entre autres, un impôt de solidarité d'au moins trois pour cent sur les actifs financiers élevés pendant au moins dix ans, ce qui se traduirait par des recettes annuelles estimées à trente milliards de francs suisses. Le trafic aérien doit être plafonné à une fraction du volume précédent pour des raisons de politique climatique. Et les personnes dont l'avenir professionnel est bloqué doivent pouvoir se réorienter - avec un salaire décent.

 

Manifeste 2020

Dès le mois de mars 2020, il est apparu que l’organisation de nos sociétés avait favorisé l’apparition, puis le développement de la pandémie de coronavirus. Notre civilisation se montrait dépassée par l’ampleur des défis que posait cette crise. Certains dirigeants n’hésitaient pas à affirmer: “Nous sommes en guerre”!
Se souvenant du “Programme de la Résistance” publié en France au sortir de la seconde guerre mondiale, Michel Bühler et Nago Humbert ont contacté quelques personnalités proches ou amies, et leur ont demandé de présenter, chacune dans son domaine, des pistes concrètes pour bâtir un monde nouveau.

 

OUI aux nouvelles bandes cyclables à Genève

Créer des espaces plus larges et sécurisés pour la pratique du vélo et de la marche est une demande revendiquée de longue date, mais cette exigence est devenue particulièrement urgente alors que les mesures de distanciation physique empêchent les transports publics de fonctionner à pleine capacité. Afin d’éviter que le report modal sur la voiture n’entraîne un chaos total, nous pensons que la mise à disposition de voies cyclables généreuses, aptes à accueillir l’augmentation prévisible des vélos (avec ou sans assistance électrique) est absolument indispensable.

 

Des soins pas des dividendes

L'initiative "Des soins, pas des dividendes" a pour but le gel immédiat de la distribution de dividendes par les banques suisses, particulièrement dans le contexte actuel. En effet, le Conseil Fédéral Suisse permet aux entreprises recevant une aide d'urgence même indirecte de continuer à distribuer des bénéfices à leurs actionnaires, sous forme de dividendes alors même que la la FINMA, le régulateur financier de la Confédération, a averti que cela serait imprudent dans le cas des banques. UBS et le Credit Suisse insistent pour les verser, alors même que la menace de nouveaux défauts bancaires (du Credit Suisse en particulier) ressurgit.

 

Initiatives Multinationales Responsables

Il existe d’innombrables cas de multinationales violant les droits humains et détruisant des écosystèmes, et ce, depuis des décennies. Les sociétés suisses ne font pas exception. Les exemples suivants montrent comment certaines multinationales suisses sont impliquées dans des cas de violations de droits humains ou d’atteintes à l’environnement, et ce que l’initiative pour des multinationales responsables changerait à cette situation.

 

Initiative pour les glaciers

L'initiative pour les glaciers vise à réduire les émissions nettes à zéro d'ici à 2050, à ancrer les objectifs de l'accord de Paris sur le climat dans la Constitution et à mettre la Suisse sur la voie de la protection du climat.