L’ESS sur le continent américain

Québec

Secteur très dynamique au Québec, l’ESS jouit d’une très grande reconnaissance dans la Belle province autant au niveau politique que social. L’État québécois notamment est ouvert à l’idée que l’ESS prenne une place importante dans les affaires économiques et sociales, par exemple dans son projet d’étendre les soins à domicile pour les personnes âgées. Dans le secteur coopératif on retrouve 79'000 emplois pour un chiffre d’affaire de 11,5 milliards d’euros et pour des actifs s’élevant à 74,6 milliards d’euros d’actifs.

Les Corporations de développement économique communautaire (CDEC)  et la faîtière Chantier de l’économie sociale  s’efforcent de promouvoir l’économie sociale au Québec et regroupent quelque 4'000 membres. L’économie sociale et solidaire est reconnue au niveau national ; en 2004, une politique de développement de l’économie sociale a été adoptée au niveau fédéral.

Lire la suite…

  • Sur Alternatives économiques ICI

 

En savoir plus…


Amérique latine

L’ESS en Amérique latine vit depuis quelques années une vague de reconnaissance et de croissance très importante.

Les entreprises récupérées par les travailleurs

Le mouvement des entreprises récupérées par les travailleurs est particulièrement actif en Amérique latine. En 2009 ont eu lieu à Caracas, Venezuela, les II Rencontres Latino-américaines d’entreprises récupérées par les travailleurs. Cette réunion a accueilli environ 200 travailleurs d’Amérique latine ainsi que des syndicalistes d'autres pays comme le Canada, la Turquie et l'Irak et différentes organisations et Mouvements d’usines et entreprises occupées du Brésil, Argentine, Paraguay et Mexique. Elles ont convenu de maintenir et poursuivre la lutte pour la récupération des usines et entreprises fermées à travers tout le continent.

Le cas du Brésil est emblématique car il compte actuellement plus de 200 sociétés prises en charge par les travailleurs. En 1994 ANTEAG (Associação Nacional de Trabalhadores e Empresas de Autogestão) a été créée afin de coordonner les diverses entreprises qui faisaient leur apparition dans le sillage de la crise dans l'industrie. Elle possède des bureaux dans six états en charge d'accompagner le projet de loi d'intégration avec les ONG, les gouvernements des États et des municipalités.

En Argentine il y au moins 100 usines et entreprises récupérées. Jusqu'à présent, la majorité a opté pour la formation de coopératives, une forme qui reçoit l’appui de l’État. En savoir plus: Apuntes Sobre Empresas Recuperadas por los Trabajadores en la Argentina de Juan Domingo Montiel, Comisión de  Reforma del Estado del Senado de la Prov. de Buenos Aires - Asociación Civil Informática Aplicada (A.C.I.A.)

Quelques exemples relatifs à l’économie solidaire en Amérique latine

Par ailleurs, les Etats d’Amérique latine ont une longueur d’avance dans le cadre des lois sur l’ESS.